Expéditions avec Vincent Colliard

 

Pour faire suite aux trois conférences au collège Notre-Dame de Vincent Colliard en février 2012 (Le pôle Nord), en avril 2013 (Spitsberg, sur les traces des ours blancs), et en janvier 2014 (« El campo de hielo sur », le plus grand glacier d’Amérique du Sud) voici quelques liens à consulter pour un dépaysement total. Des vidéos à voir ou à revoir.

 

 

Cliquez ici.

 2012

 

 2013

Vincent Colliard au collège Notre-Dame à Bayonne en 2013

 

 

Introduction à la conférence "Spitsberg, sur les traces des ours polaires"

 

Quand sa mère, il y a quelques années, me disait que son fils était à nouveau parti dans des contrées lointaines pour découvrir des choses que l’on ne connaît qu’à travers des images dans des livres, des revues ou des reportages à la télévision, je me disais qu’il était fou !

L’Argentine, l’Alaska, la Norvège, le Népal, le Chili, le Groenland, le Cap-Vert, le Brésil, l’Océan Arctique, la Norvège. Un vrai cours de géographie à vous en couper le souffle ! Des milliers de kilomètres parcourus sur mer, sur glace, sur terre et en touchant parfois presque le ciel du bout des doigts. Un avant-goût du paradis en passant parfois par l’enfer…

Comment peut-on tout quitter, le confort, les vagues près de chez soi, la douceur de notre climat basque pour aller souffrir dans des lieux où le froid entre dans le corps jusqu’à l’os, où la marche se fait presque impossible,  où le poids sur le dos vous donne l’impression de disparaître sous la terre ? Comment peut-on faire une chose pareille ? Un vrai chemin de croix facultatif !

Je me suis longtemps interrogé, et, en regardant les vidéos sur Internet, les photos, en l’écoutant ici l’an dernier, j’ai enfin compris ce qui était pourtant si évident à comprendre. Vincent a ces capacités psychologiques et physiques qui permettent d’aller au bout d’une passion. Il sait se motiver, se dépasser, se surpasser pour atteindre le but qu’il s’est donné. Il sait ne pas baisser les bras, ne pas abandonner, ne pas se décourager. Il sait écouter cette petite voix intérieure qui lui dit : « Continue, tu en es capable. Tu as des talents, profites-en. Dieu est avec toi. »

Quel bel exemple pour nous ! Ne pas se contenter de son petit train-train quotidien, ne pas se dire que ce qui me demande des efforts n’est pas fait pour moi, ne pas se persuader que je n’y arriverai jamais. Au contraire, dépasser le manque d’envie, trouver de l’intérêt à ce qui semble si loin de moi et pas si utile que ça, pour reprendre une expression chère à certains élèves, pour avoir enfin la joie du parcours accompli, semé d’embûches mais qui ont été surmontées les unes après les autres pour laisser place à la réussite, au mérite. Et ensuite, je ne garde pas ça que pour moi, je le partage aux autres, j’informe, j’enseigne, j’éduque, je sensibilise, je fais aimer.

Merci, Vincent, de nous donner l’exemple. Que nous puissions grâce à toi et comme toi avoir davantage l’envie d’aller de l’avant sans jamais baisser les bras, avoir l’envie de réussir et d’être heureux.

Tu nous avais promis l’an dernier de revenir nous faire part de ta prochaine expédition et tu as tenu ta promesse. Encore une qualité.

Comme on dit : « Jamais deux sans trois », nous attendons déjà avec impatience ta prochaine venue à Notre-Dame...

Merci pour ce qui va suivre : « Expédition Spitsberg, sur les traces des ours blancs ».

 

Pascal LANDART, 19 avril 2013

Bientôt en ligne

2014

Conférence de Vincent Colliard sur la Patagonie au collège Notre-Dame le 21 janvier 2014

Introduction à la conférence de Vincent Colliard

sur sa dernière expédition en Patagonie

 

Faire des projets, se préparer, faire ses bagages, ne rien oublier, ou tout oublier, y aller. Aller de l’avant.

Traverser un désert de glace à la frontière entre le Chili et l’Argentine : « El campo de hielo sur », le plus grand glacier d’Amérique du Sud. Faire le vide et remplir sa tête de l’immensité glacée de pays à l’autre bout du monde. Se détacher du quotidien et s’attacher à ce que l’on découvre. Résister au froid, à la douleur, à l’envie de résister. Se laisser porter, se laisser aller sans se laisser brûler par le soleil. Ne jamais baisser les bras, affronter ce qui arrache au confort européen et le dompter.

Vincent Colliard revient pour la troisième fois nous partager son expérience glaçante vécue il y a peu en Patagonie. C’est un luxe pour notre collège.

Je l’en remercie vivement.

Vous l’attendiez, il est là. Ecoutez bien ce qu’il va vous apprendre. Regardez bien ce qu’il va vous présenter. Réfléchissez à la démarche qui est la sienne. Et demandez-vous si vous aussi, avec quelques années de plus, vous seriez capables d’en faire autant et pour quelles raisons.

Je vous souhaite une bonne rencontre avec cet aventurier de l’extrême. 

Pascal LANDART, 21 janvier 2014

Conférence de Vincent Colliard sur la Patagonie au collège Notre-Dame le 21 janvier 2014