8 mai 1945

 

 

fête de la victoire 1945

 

 

 

Le 7 mai 1945, à 2 h 41, la reddition de l'armée allemande est signée à Reims dans une salle du Collège technique et moderne (actuel lycée Roosevelt) abritant le Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force par le maréchal allemand Alfred Jodl.

 

Outre les forces américaines, la reddition est recueillie notamment par le général soviétique Sousloparov. Ceci provoque la fureur de Staline qui veut que la reddition soit faite à l'Armée rouge à Berlin. Les journalistes occidentaux répandent rapidement la nouvelle de la capitulation, précipitant ainsi les célébrations. Les combats continuent cependant sur le front de l'Est.

 

Une nouvelle signature a donc lieu le 8 mai dans une villa de Karlshorst dans la banlieue est de Berlin. Les représentants de l'URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des États-Unis arrivent peu avant minuit. Après que le maréchal Georgi Joukov eut ouvert la cérémonie, les représentants du Haut commandement allemand, emmenés par le maréchal Wilhelm Keitel, sont invités à signer l'acte de capitulation entrant en vigueur à 23 h 1, heure locale(heure d'Europe centrale), soit le 9 mai à 1 h 1, heure de Moscou.

 

La reddition a donc lieu le 9 mai 1945 pour les Soviétiques et les pays centre-orientaux alliés. De ce fait, les Soviétiques, puis les Russes, et leurs alliés centre-orientaux, commémorent cette capitulation le 9 mai.

 

Il faudra cependant attendre la capitulation officielle du Japon le 2 septembre 1945, lorsque le ministre des Affaires étrangères Mamoru Shigemitsu signe les articles de la reddition des forces japonaises sur le pont de l'USS Missouri dans la baie de Tokyo, pour que la Seconde Guerre mondiale prenne fin.

 

 bleuet.jpg

 

La victoire de la France est annoncée officiellement le 8 mai 1945 par une annonce du Général de Gaule à la radio. Toutes les cloches des églises ont sonné pour annoncer la fin du combat et la population laisse éclater sa joie dans les rues.

Toutefois, la date du 8 mai ne marque pas la fin de la présence militaire allemande sur l'ensemble du territoire français. Les dernières poches de résistance, à Dunkerque, Lorient et Saint-Nazaire, ne tombent que les jours suivant la capitulation du Reich.

Ce jour n'a, au début, pas immédiatement été instauré comme étant un jour férié. En effet, à l'époque le Général de Gaule et les communistes ont pensé qu'il serait préférable d'opter pour une célébration unique de la Victoire. Ainsi, l'armistice 1918 du 11 novembre et la victoire du 8 mai 1945 seraient commémorés lors d'une seule et même fête.

Lors du gouvernement provisoire de 1946, sous la présidence de Félix Gouin, la loi n°46-934 est adoptée. Celle-ci prévoit la commémoration de cette victoire et en fixe la date au 8 mai de chaque année s'il s'agit d'un dimanche, le cas échéant le dimanche suivant. Or, le dimanche suivant célèbre déjà la Fête de Jeanne d'Arc. Cette situation déplaît fortement aux association de déportés et de résistants qui revendiquent la célébration de la victoire à sa date anniversaire.

Ce n'est qu'en 1953 que le 8 mai est devenu un jour férié par la loi du parlement n°53-225.

En 1959, l'histoire connaît de nouveaux rebondissements. Un décret très controversé, dont le but est de limiter le nombre de jours fériés au moi de mai, révise l'ancienne loi parlementaire et fixe la célébration du 8 mai au deuxième dimanche de ce mois.

Lors du 20ème anniversaire, une loi déclare exceptionnellement le 8 mai 1945 comme étant férié.

Jusqu'en 1981, le débat autour de la célébration de la victoire de 1945 de cesse de s'amplifier.

En 1982, devant les nombreuses contestations annuelles, le 8 mai est officiellement déclaré jour férié et chômé en l'honneur de la commémoration nationale.

 

Traditions :

 

 

En France, chaque 8 mai le Président de la République remonte les Champs-Elysées accompagné de militaires. Il donne, généralement, une cérémonie devant l'Arc de triomphe et dépose une gerbe sur la tombe du Soldat Inconnu et y ravive la flamme. 

Ensuite, une sonnerie retentit, elle marque le début de la minute de silence observée en l'hommage des disparus durant la guerre. Une gerbe est aussi déposée devant la statue du général De Gaulle.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/8_mai_1945

http://originedesfetes.over-blog.com/article-5376403.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bleuet_de_France

Arc de Triomphe : Crédit : AFP Archives

 

 

Cliquez ici